Une histoire de famille...


Exploitation familiale, quatre générations se succèdent depuis le début du XXème siècle, évoluant de la pluriculture – céréales, arbres fruitiers, oliviers et vignes – à une seule culture, suite au gel de 1956, la vigne.
A cette époque-là, le grand-père Clovis SAUREL et son épouse Simone à la tête d’une belle famille, agrandissent leur vignoble sans ménager leur peine.
Christian, le 6ème des 7 enfants de Clovis et Simone, vigneron, participe avec ses frères à la mise en valeur de la propriété.
Dans les années 1990, exploitant seul ses vignes, Christian, avec son épouse Sabine, baptise leur domaine « La Bouscatière ».
Du provençal « Bouscatièro », « La Bouscatière » était une vieille grange provençale où étaient entreposés bois et sarments de vignes réservés à la cheminée. Celle-ci située au milieu des vignes du domaine a été restaurée par Christian et Sabine.
En 1996, les premières bouteilles du Domaine La Bouscatière sont commercialisées. Le domaine poursuit son évolution avec la construction d’une cave de production et d’élevage, la participation à des salons tels que les Vignerons Indépendants et le salon des Vins de Mâcon.
En 2010, Pauline, leur fille, après avoir étudié et suivi plusieurs formations à l’Université du Vin de Suze la Rousse, rejoint la famille sur le domaine.
 

Différents terroirs, différents vignobles…

« La Bouscatière » est un domaine d’une superficie de 21 Hectares. Il est réparti sur trois vignobles d’exception : l’appellation Gigondas, Vacqueyras et Côtes du Rhône.
Chacun de ces vignobles ont leurs propres terroirs, leurs propres spécificités.

Nos parcelles de Gigondas, situées sur la partie médiane de l’appellation, sont sur un plateau ventilé et ensoleillé au couchant du village. Le sol est composé de fragments calcaires, d’argile et d’anciens dépôts alluvionnaires à galets, graviers.

Non loin des parcelles de Gigondas, se trouvent nos parcelles de Vacqueyras, situées à l’Ouest du village de Vacqueyras, le sol est composé de sable, d’argile et de galets roulés.

Enfin nos terres de Côtes du Rhône, situées pour la plupart sur la commune de Violès, adoptent un sol argileux et caillouteux.

Ces types de sols ont l’avantage d’offrir à la vigne une alimentation en eau régulière et de restituer, durant la nuit, la chaleur emmagasinée le jour par les cailloux. Ils sont particulièrement propices à l’élaboration des vins de garde.


Notre savoir-faire, nos valeurs…

« Le respect de la Terre et du Vin, la Tradition et le Savoir Faire du Vigneron », voici notre philosophie.
La qualité d’un vin vient avant tout de la manière de cultiver et  de prendre soin des terres et des raisins.
Depuis toujours, nous sommes soucieux de la qualité de notre travail, de notre environnement, et nous sommes surtout attachés à pérenniser notre domaine.
Cela commence dans les vignes avec une viticulture durable. Par respect pour l’environnement, par respect de ce que la nature nous offre, un terroir, et par respect pour nous, êtres vivants, nous travaillons avec bon sens au fil des saisons.
La plupart de nos travaux sont réalisés manuellement, l’ébourgeonnage, l’effeuillage. La vendange en vert est faite selon les besoins de chaque parcelle. Les traitements phytosanitaires sont déterminés et adaptés da manière raisonnée, selon les conditions climatiques, selon les besoins de la vigne.
A l’approche des vendanges, une promenade dans les vignes avec une dégustation des raisins nous permet de déterminer leur maturité.
Nous vendangeons nos raisins mécaniquement, à l’exception des vieilles vignes.

Le travail en cave est une histoire d’expérience et de savoir-faire.
Au moment où les raisins entrent en cave, nous les suivons, jour après jour, avec beaucoup d’attention afin de préserver leur qualité.
Vinifier traditionnellement, dans des cuves béton thermo-régulées, nous effectuons un à deux remontages par jour. La durée de macération des raisins peut varier selon leur concentration, selon le profil aromatique souhaité, selon le cépage et le terroir, en moyenne 15 à 25 jours. Nous effectuons, à l’aide d’un pressoir pneumatique, un pressurage doux et lent. Les jus de goutte et de presse sont séparés et assemblés plus tard.
Après repos des jus, nous commençons les assemblages de nos vins. C’est à ce moment-là que nous déterminons les caractères aromatiques de ceux-ci.
L’élevage des vins dure entre 12 et 18 mois, dans de vieux foudres de chêne, permettant à nos vins jeunes d’arrondir leurs tanins et de se poser.